juillet 25, 2021

Procès Bygmalion : Nicolas Sarkozy assure qu’il « n’y a pas eu d’emballement » de sa campagne en 2012 – zapside.com

2 min read

Absent depuis le début de l’audience, l’ancien président est bien présent, mardi, pour répondre aux accusations de « financement illégal de campagne » le visant.

Après trois semaines d’audience, il se présente enfin devant la cour. Nicolas Sarkozy s’exprime mardi 15 juin devant le tribunal judiciaire de Paris. Interrogé sur les dépenses excessives de sa campagne présidentielle de 2012, l’ancien chef de l’Etat se défend de n’avoir choisi « aucun prestataire, petit, moyen, grand, ni en 2007, ni en 2012. » Nicolas Sarkozy se faisait représenter depuis l’ouverture du procès Bygmalion le 20 mai par son avocat et fidèle ami Thierry Herzog. Suivez notre direct.

Fidèle à lui-même, Nicolas Sarkozy fait le show devant la cour. S’exprimant avec les mains et avec un brin d’humour, l’ancien chef de l’Etat répond aux questions de la présidente Caroline Viguier, qui connaît le dossier par coeur. Il est interrogé sur ses relations avec Guillaume Lambert, le directeur de sa campagne poursuivi pour « usage de faux », « abus de confiance », « recel d’abus de confiance », « complicité de financement illégal de campagne électorale » et « escroquerie ».

Les treize autres prévenus (anciens cadres de Bygmalion et de l’UMP, directeur de campagne, experts comptables) sont tous soupçonnés d’être impliqués à des degrés divers dans le système de double facturation imaginé pour masquer l’explosion des dépenses autorisées pendant la campagne de l’ancien président, alors candidat à sa réélection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © All rights reserved. | Newsphere by AF themes.